La Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé est, dans un premier temps,  une notification purement administrative. Elle s’adresse aux personnes en capacité de travailler, mais présentant des difficultés à exercer certains types d’activités professionnelles en raison de problèmes de santé tels que par exemple l’asthme, le diabète ou des douleurs de dos, etc.

ll faut être majeur pour demander la RQTH ?

Faux ! La reconnaissance du handicap peut être demandée par toute personne qui rencontre des problèmes de santé importants à un moment donné de son parcours professionnel qu’elle soit majeure ou mineure. En effet, elle peut être attribuée dès l’âge de 16 ans si la personne est dégagée de l’obligation scolaire ou est autorisée à démarrer un contrat d’apprentissage.

Tous les types de handicap peuvent-ils donner droit à la RQTH ?

Vrai ! Cependant, il faut que le handicap ait une répercussion sur la capacité à exercer les activités professionnelles du bénéficiaire. Dans 80% des situations, le handicap déclaré n’est pas visible.

Pour être reconnu Travailleur Handicapé, les démarches sont compliquées !

Faux ! Il faut parfois 3 à 4 mois pour obtenir la RQTH mais le fait d’avoir déposé un dossier permet souvent de commencer à bénéficier d’un accompagnement spécialisé. Le salarié peut retirer son dossier de demande de RQTH auprès de différents organismes comme la MDPH, le SAMETH ou la médecine du travail ou simplement sur internet. Il fait remplir la partie médicale par un médecin de son choix qui remplit, signe et dépose l’ensemble du dossier à la MDPH de son département. La MDPH compétente est celle du département de son lieu de domicile.

La RQTH peut nuire à la carrière du travailleur handicapé !

Faux ! La reconnaissance du handicap permet de compenser professionnellement le handicap du bénéficiaire. De plus, il est le seul informé de la reconnaissance de son handicap. C’est à lui seul de juger s’il est pertinent ou non de prévenir un employeur qu’il en est titulaire ou non.

La RQTH est accordée à vie !

Faux ! Une fois que la RQTH est accordée, elle doit être renouvelée à la demande du bénéficiaire, tous les 2 ans à 5 ans, en fonction de la typologie de handicap de la personne.

Je suis obligé de déclarer mon statut de Travailleur Handicapé avec la RQTH !

Faux ! Le bénéficiaire de la RQTH n’est en aucun cas obligé de s’en servir. Il a le pouvoir de choisir s’il en informe son employeur. Il apparait en revanche nécessaire d’en informer le médecin du travail pour sa sécurité et l’adaptation de son poste.

Une carte de stationnement est équivalente à une RQTH !

Faux ! La carte de stationnement vous permet de stationner sur les emplacements réservés et signalés sur la voie publique ou privée ouverte à la circulation publique dans toute l’Union Européenne.

Les aménagements de postes pour les salariés sont très chers !

Faux ! Dans l’ensemble les aménagements de poste peuvent être coûteux. Cependant, si vous bénéficiez de la RQTH, c’est l’AGEFIPH qui prendra en charge la majorité des coûts de votre aménagement.

Pour employer des personnes handicapées, il faut toujours aménager le poste de travail !

Faux ! Dans la plupart des cas, le handicap ne nécessite aucun aménagement de poste puisque le salarié peut effectuer ses missions au même titre que les autres salariés. Cependant, il est essentiel de vérifier que la situation de handicap du collaborateur n’évolue pas, dans le quel cas il lui faudra un aménagement de poste.