Lors de l’entretien d’embauche, une question se pose: faut-il parler de son handicap? Pour vous aider à faire ce choix, Talentéo pèse le pour et le contre.

Si dans la majorité des situations, le handicap n’est pas mentionné sur le CV ou la lettre de motivation, lors du jour J de nombreuses questions peuvent subvenir: « Dois-je dire que je suis en situation de handicap? » « Que va-t-il m’arriver si je n’en parle pas? » « Le regard du recruteur va-t-il changer? » « Quand l’aborder? »

Pas de panique! Pour chaque situation nous vous proposons des pour et des contre qui vous faciliteront la prise de décision.

Les Pour!

Certaines entreprises cherchent des personnes ayant des profils « rares » tels que des candidats en situation de handicap avec un niveau Bac+5. Dans cette configuration, déclarer sa situation est un avantage pour vous comme pour l’entreprise qui pourra ainsi combler ses besoins de recrutement.

Cacher son handicap peut représenter un « risque ». Votre futur employeur pourrait se montrer moins compréhensif si vous êtes en période de fatigue ou que vous devez vous absenter régulièrement suite à votre embauche. Parler de ses besoins en termes d’aménagements permettra à l’entreprise de tout mettre en oeuvre pour que seules vos compétences s’expriment dès votre prise de poste.

Le Contre!

Dans certains cas votre handicap peut n’avoir aucun impact sur votre quotidien professionnel et ne nécessiter aucun aménagement de poste. En parler n’est donc pas forcément nécessaire. Nous vous conseillons cependant de vous mettre en lien avec la Mission Handicap de l’entreprise rapidement après votre embauche. Si votre situation évolue, celle-ci pourra plus rapidement vous proposer un aménagement de poste ou des formations.

Comment en parler?

En amont de votre entretien, il est nécessaire de vous informer sur la politique d’intégration de l’entreprise qui vous reçoit. Il sera plus facile pour vous d’évoquer votre handicap face à une structure mettant en place des actions sur ce sujet.

Restez concentré(e) sur le poste. Vous pouvez expliquer en quelques mots ce qu’est votre handicap surtout si il est peu connu, cependant le recruteur n’est pas médecin. Vous devez ainsi employer des termes simples: l’objectif n’est pas de proposer un cours magistral mais de rassurer votre interlocuteur.

Insistez sur vos compétences. Etre en situation de handicap ne veut pas dire que vous n’avez pas de talent, loin de là. Nous vous conseillons donc de vous focaliser en priorité sur vos savoir-faire lors de votre entretien.

Parlez de vos contre-indications de manière positive. Si cela ne semble pas naturel au premier abord, celles-ci feront partie de votre quotidien professionnel! Préférez par exemple dire « Je peux porter jusqu’à 20 Kg » plutôt que « Je ne peux pas porter plus de 20 Kg ». Employer des termes positifs vous aidera à montrer que votre handicap n’est pas un obstacle et appuiera votre motivation.

Pour finir, n’oubliez pas que si le recruteur vous pose des questions sur votre situation de handicap, ce n’est pas négatif! Restez calme et ne vous perdez pas dans les détails.

Vous souhaitez partager vos astuces pour parler de votre handicap en entretien? Vous avez des questions? La parole est à vous!

© 2016 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Article initialement écrit et publié sur Talentéo.